Développement durable

Publié le par COMPAY

Développement durable

4 Décembre 2007
Développement durable dans la ville et perception des quartiers durables par les élus: un sondage sur le rôle des élus

Destiné à mettre en lumière les perceptions et expériences des élus locaux sur les problématiques liées au développement durable dans leur commune, un sondage réalisé par TNS Sofres (1) dans le cadre de l'Observatoire de la Ville, révèle que 46% des élus interrogés considèrent que l'environnement est un des trois principaux enjeux des villes en France pour les dix prochaines années. Ce sujet arrive en troisième position après l'emploi (60%) et le logement (52%). Ces chiffres traduisent une implication fortement renforcée des élus sur les questions environnementales, sans doute liée à l'impact du Grenelle de l'environnement. Quant aux raisons qui motivent les élus, il s’agit tout d’abord de répondre aux demandes des administrés (49% des citations) mais aussi de rendre la commune plus attractive pour les entreprises et les habitants (40%).
Les enquêteurs ont constaté que les élus ont d’ores et déjà mis en œuvre des moyens pour le développement durable, ne serait-ce que pour le tri des déchets, les expaces verts ou la construction de bâtiements. 93% des élus de communes déclarent avoir déjà mis en place le tri sélectif des déchets ménagers. Un peu plus d'un sur deux (52%) ont déjà créé des espaces verts respectant la biodiversité. 45% ont mis en place des actions de sensibilisation des habitants à la protection de l'environnement et à la maîtrise de l'énergie. 34% ont déjà adopté la démarche HQE (haute qualité environnementale) pour la construction de nouveaux bâtiments et autant disent être en train de le faire.
Pour construire un équilibre qui fonctionne entre activité économique, activité sociale, habitat et environnement, 63% des élus interrogés pensent que l'agglomération est le périmètre le plus adéquat; un sur trois estime que les quartiers durables apportent plus de bénéfices que de coûts et 59% considèrent que ces quartiers sont coûteux.
Les élus locaux affirment leur conviction quant au rôle qu'ils ont à jouer sur ce terrain. Interrogés sur l'identité des acteurs de la construction des quartiers durables, 81% d'entre eux considèrent que ce sont les élus qui doivent jouer le premier rôle, tout en reconnaissant l'importance des experts (architectes et urbanistes recueillent 55% des citations) et le rôle des habitants qui obtiennent 53% des citations.

Pour accéder au sondage, voir lien ci-dessous.

(1) Sondage réalisé pour Bouygues Immobilier par TNS Sofres du 17 octobre au 9 novembre 2007, auprès d'un échantillon national de 260 maires et adjoints représentatif des communes de 8.000 habitants et plus (stratification par région et taille de commune). Les entretiens ont été réalisés par téléphone.


Liens complémentaires :
http://www.observatoiredelaville.com/pages/03_documentation/travaux-observatoire.html

Publié dans GRENELLE

Commenter cet article