QUEL AVENIR POUR L’AEROPORT DE BERGERAC !

Publié le par COMPAY

QUEL AVENIR POUR L’AEROPORT DE BERGERAC !

 

 

Un vent de panique semble souffler parmi les promoteurs du développement de l’aéroport de Bergerac : plusieurs articles de presse récents laissent entrevoir une situation plus délicate que celle attendue.

 

Les Verts Bergerac souhaitent contribuer au débat en apportant leur analyse sur ce dossier.

Leur analyse est basée sur les annonces parues récemment dans la presse (CCI, Communauté de commune de Bergerac Pourpre, asso Ouvrir le Périgord…) et sur l’audit financier présentée en 2006  par le Cabinet Ernst & Young.

 

Le déficit d’exploitation se creuse et il est déjà estimé pour 2008 à  - 40 % par rapport à 2007 (840 000 € en 2008 contre 600 000 € en 2007). Le Cabinet Ernst & Young ne le prévoyait que de 475 000 €, soit un écart de - 77 %.

 

 

Les subventions dites de « coût Marketing »), principalement versées à la compagnie RyanAir via l’association « Ouvrir le Périgord », ne sont pas entièrement financées. Ainsi, la Communauté de Commune de Bergerac Pourpre doit faire une « rallonge » de 40 000 € (soit 80 000 € au total contre 40 000 € prévu par l’audit de Ernst  Young), et il manquerait encore 45 000 € ! Et encore, on ne tient pas compte du risque juridique !

 

Le parking passagers de l’aéroport arrive « juste à l’équilibre », alors que l’audit d’Ernst & Young attendait 118 061 € de revenus net (après remboursement des charges et des annuités d’emprunt).

 

Plus inquiétant est la baisse du nombre de passagers déjà prévue pour 2007. Ainsi, il n’est attendu que 252 000 passagers (soit 126 000 aller-retour) pour 2007 contre 270 000 pour l’année précédente, soit un recul de presque 7 % (-6,67 %). L’écart est encore plus important avec le trafic prévu par le cabinet Ernst & Young qui attendait 312 000 passagers pour 2007 soit un recul de 40 %.

 

Les Verts Bergerac demandent que soit réalisé un nouvel audit financier et juridique, visant à rechercher si une viabilité économique existe dans le cadre d’un subventionnement conforme au cadre législatif.

 

 

Publié dans MUNICIPALES BERGERAC

Commenter cet article