Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

franchises médicales : sanctionner ceux qui ont voté

Publié le


RAPPEL A TOUS,
 
Ils, n'ont pas voté, ou ont voté POUR, la Franchise Médicale INIQUE
Demain selon votre position POUR ou CONTRE, décidez en toute liberté
 

 
Appel a  sanctionner
les candidats
aux élections municipales
qui ont voté la
Franchise Médicale !
 Jean-Yves BERNARD
Trésorier Coordonnateur SHF
20 RTE de LABASTIDE
31140 PECHBONNIEU
TEL 05-61-82-98-99
 
Logo Shf SAMARITAINS HANDICAP France
20 Route de LABASTIDE
31140 – PECHBONNIEU

 

ASSISTER, ACCOMPAGNER, SI POSSIBLE DANS LA REALITE QUOTIDIENNE
“N’oublions pas que résister se conjugue au présentâ€. (Lucie Aubrac )
PECHBONNIEU, le vendredi 8 févirer 2008
À
Monsieur le Président de la république                     
Madame la ministre de la santé
INFORMATION DONNÉES AUX : Législateurs, Députés, Sénateurs, Ministres, AFP, Net, etc.
Objet : demande d’amendement de la loi sur la Franchise Médicale
À quelle extrémité devrons-nous arriver ?
La franchise médicale, est honteuse, pour les personnes handicapées, pour les personnes coupables d'être malades. 
Monsieur le Président de la République,
Madame le Ministre de la Santé,
Malgré nos nombreux appels, malgré nos nombreuses suppliques, vous restez sourds et insensibles, et nous nous demandons maintenant à quelles extrémités vous allez nous pousser.
Tous les courriers que nous vous avons adressés, sont restés sans réponse, ou alors avec une réponse sous forme de lettre circulaire inadmissible, que nous ne pouvons en aucun cas accepter.
Chaque fois, que vous faites votez des lois iniques, la réaction des personnes concernées est toujours violente, et vous faîtes marche arrière, lorsque vous n'avez plus d'issue.
  • Les chauffeurs de taxi bloquent la circulation,  vous les écoutez enfin.
  • Les bureaux de tabac manifestent dans la rue, vous les écoutez enfin.
  • Les fonctionnaires font grève, vous les écoutez enfin.
  • Les ouvriers, confrontés aux fermetures d'usines, mettent le feu autour d’eux, vous vous déplacez et vous les écoutez enfin.
  • Les marins bloquent les ports, et vous les écoutez enfin.
  • Les routiers bloquent la circulation, vous les écoutez enfin. 
Les Personnes Handicapées font la grève du médicament, et vous ne les écoutez pas !
Nous pourrions prendre d'autres exemples, pour démontrer que seule la violence, le blocage de notre pays, permettent d'avoir une écoute et une réaction de votre part.
Les personnes handicapées, n'ont pas la possibilité de défiler dans la rue, de bloquer le pays, car le handicap est si lourd, qu'ils peuvent difficilement sortir de leur domicile.
À ce jour, cinq personnes handicapées, ont entamé une grève du médicament, mettant leur vie en danger, et votre insensibilité reste la même.
S. H. F., cherche maintenant, la solution, pour vous faire sortir de votre léthargie.
Devons-nous mourir, devons-nous sauter du haut de la tour Eiffel, devons-nous nous immoler devant l'Assemblée Nationale, devons-nous faire des actions d'éclat graves, pour que vous preniez enfin en considération les demandes raisonnables pour la franchise médicale, que nous acceptons, sous certaines conditions.
La mort ne nous fait pas peur, nous souffrons suffisamment dans notre corps journellement.
L'action d'éclat ne nous fait pas peur, et si telle doit être le cas, nous lancerons des appels dans notre pays, à des actions inconsidérées, et croyez nous, nous serons suivis.
Nous vous demandons encore une  fois de bien vouloir accepter des amendements raisonnables dans la loi sur la franchise médicale, pour la :
  • Personne ayant l’AAH
  • Personne à 100 % CPAM
  • Personne sous ALD
  • Personne non imposable.
Nous n'acceptons pas, votre discours, concernant les femmes enceintes, les enfants, qui ne sont pas soumis à la franchise médicale ; tout du moins, il faudrait assujettir la franchise médicale au quotient familial.
Dans le cas d'un couple imposable, il n'y a aucune raison pour que la femme enceinte et les enfants de ce couple imposable ne soient pas soumis à la franchise médicale.
Ceci vous montre combien nous sommes responsables et raisonnables.
Dans le cas d'une personne handicapée imposable nous considérons que celle-ci peut être soumise à la franchise médicale (tout en sachant que la personne en situation de maladie, n’est pas responsable de cet état de fait.).
Mais dans le cas d'une personne non imposable, d'une personne à 100 % par la CPAM, d'une personne à l’AAH, il est impossible avec les revenus faibles touchés mensuellement de payer une franchise médicale de 50 € par an, sans oublier que cette franchise médicale aujourd'hui à ce tarif, prendra vite le  même chemin que le forfait hospitalier, c'est-à-dire qu'elle sera augmentée chaque année, nous en sommes surs, nous en sommes conscients.
Comment vivre, avec un budget inférieur au seuil de pauvreté européen ?
Vous nous mettez, maintenant au pied du mur, nous vous adressons ce dernier texte, pour vous demander impérativement un amendement que nous considérons comme raisonnable.
Si vous souhaitez, les actions d'éclat, la mort d'homme, ceci ne saurait tarder.
Nous n'en sommes plus à la menace, nous allons passer aux actes, comme les cinq personnes handicapées actuellement en grève du médicament.
C'est votre choix, Monsieur le Président de la République,
Madame la Ministre de la Santé,
votre insouciance face, au problème de la franchise médicale, appliquée aux personnes coupables d'être malades, n'est plus acceptable.
Tout comme vous, nous souhaitons, un plan Alzheimer.
Tout comme vous, nous souhaitons une sécurité sociale saine.
Les quelques 750 millions d'euros, que vous comptez récupérer avec cette franchise médicale inique, sont trouvables facilement, par des économies faites sur un plan gouvernemental, par exemple les 138 000 € dépensés par le ministre des DOM-TOM, qui se permet de prendre des avions privés alors qu’il existe des vols publics par des compagnies nationales, à des tarifs bien moindres.
 
Le scandale de la CPAM qui possède des bâtiments luxueux, dans lesquels, un personnel nettement trop important se pavane, chauffé à des températures inadmissibles, dépassant largement les 18° imposés par la loi.
Nous pourrions multiplier les exemples. Quand allez-vous contrôler ces caisses qui dépensent sans compter pour elles, où nous sommes souvent reçus dans des conditions inadmissibles.
La CPAM a été créé par le peuple pour aider socialement les personnes les plus démunies.
Aujourd'hui, vous faites payer les plus démunis, aujourd'hui vous êtes antisocial, aujourd'hui vous nous poussez au suicide, en avez-vous conscience ?
Les laboratoires, les grossistes en médicaments, les pharmaciens, vivent dans l'opulence, dans le luxe, alors que bien des malades, coupables d'être malades, sont dans la misère.
Notre amendement  n’est pas une fantaisie, c'est une obligation, il faut, l'appliquer, avant de voir dans notre pays, des catastrophes que vous aurez créées.
À ce jour, nous vous demandons, non pas une réponse circulaire, mais une intervention auprès du gouvernement, une intervention auprès des députés, une intervention auprès des sénateurs, afin de donner satisfaction aux plus démunis.
Changez votre fusil d'épaule, tout en conservant votre franchise médicale, pour ceux qui ont les moyens de la payer, mais gardez-la pour les personnes détenteurs de la C. M. U, et faîtes un ajustement pour les personnes réellement malades, qui non seulement souffrent physiquement, mais financièrement, se sentant  une fois de plus, coupables d'être malades.
Pour une fois, avant des élections, qui vont vous faire comprendre, que vous faites fausse route, ayez pitié de personnes dans le besoin, que vous ignorez royalement.
Dans l'attente, nous vous présentons, Madame, Monsieur, nos salutations citoyennes, et attendons toujours de vous le peu d'humanité que vous nous devez.
Nous adressons cette supplique aux députés, aux sénateurs, aux ministres, à l’AFP, ainsi qu'à vous Monsieur le Président de la République.
Pour la Présidente SHF
Le Coordinateur SHF
Jy BERNARD

contact@shf-france.asso.fr

Publié dans SANTE

Commenter cet article