Autorisation du contournement autoroutier de Strasbourg

Publié le

Autorisation du contournement autoroutier de Strasbourg : l’esprit du Grenelle à nouveau trahi

Les Verts disent leur consternation suite à la signature de la déclaration d’utilité publique du projet de contournement autoroutier de Strasbourg par le ministre Jean-Louis Borloo.

Ce projet date de 1965, l’âge d’or du tout routier. Il constitue une menace objective pour la biodiversité locale, notamment le grand hamster l’Alsace en voie de disparition. Il détruira des terres agricoles utiles pour la production localisée de bio. Il ne réduira quasiment pas l’engorgement routier (- 4,6 %). Il sera privé et payant pour les usagers alors même que les revenus des Français diminuent. Et comble de l’absurdité, il ponctionnera aux transports collectifs les budgets absorbés par les subventions d’équilibre que ne manqueront pas de payer les collectivités.

On voit avec cet exemple supplémentaire que le Grenelle de l’environnement n’a pas changé grand chose dans les faits. La France reste engluée dans l’idéologie du tout routier, pour les personnes comme pour les marchandises.

Pourtant, M. Borloo, qui s’était baigné à Bali sous l’oeil des caméras afin d’observer les conséquences du réchauffement climatique sur le corail, devrait savoir que cette autoroute alimentera les émissions de gaz à effet de serre… Même si l’écologie est l’affaire de tous, il est clair que tous les partis ne lui accordent pas la même importance. M. Borloo il n'a ni empêché la fermeture de centaines de gares de fret ferroviaire ni empêché la construction de nouvelles autoroutes comme il s'y était engagé publiquement.

Après les maisons à 100 000 euros qui ne sont pas sorties de terre, Jean-Louis Borloo a porté une autre glorieuse invention : la révolution écologique qui n’a pas lieux. Bel exemple de probité politique.

Anne Souyris
Porte-parole nationale
06 89 91 44 42

Publié dans TRANSPORTS

Commenter cet article