les eaux françaises polluées par les pesticides

Publié le

Le rapport de l'Ifen, l'Institut français de l'environnement nous
rappelle  tristement  qu´une fois de plus les eaux françaises sont
largement polluées par les pesticides : 9 rivières sur dix contrôlées
présentent ainsi un ou plusieurs pesticides ainsi que la moitié des eaux
souterraines.

La France confirme  son rang de premier utilisateur  en Europe et de
troisième utilisateur mondial de pesticides derrière les Etats-Unis et
le Japon. Ce triste record a des conséquences dramatiques pour la
biodiversité mais aussi pour la santé humaine, et notamment de celle des
agriculteurs qui les utilisent.

L´appel de Paris lancé en 2004 par de grands scientifiques dont le
cancérologue Dominique Belpomme indiquait que  le développement de
nombreuses maladies actuelles, et en particulier des cancers, est
consécutif à la dégradation de l'environnement, que la pollution
chimique constitue une menace grave. Que notre santé, celle de nos
enfants et celle des générations futures étant en péril, c'est l'espèce
humaine qui est elle-même en danger.

Le 7 septembre 2007 un sondage avait indiqué que pour plus de  90 % des
Français(e)s la limitation de l'usage de pesticides dans l'agriculture
doit être une des mesures prioritairement adoptée suite au Grenelle de
l'environnement.

Le président Sarkozy avait déclaré  qu’il fallait  interdire en urgence
les pesticides les plus dangereux et proposer un plan de réduction de
50% des pesticides, «si possible dans les dix ans qui viennent». Les
Verts avaient critiqué ce manque d´ambition, non conforme aux
conclusions du groupe de travail mais force est de constater que même ce
plan si peu ambitieux reste une promesse non tenue.

Oui il est possible mais aussi  nécessaire d’interdire les pesticides.
L'amiante a déjà fait des milliers de victimes  et fait encore
actuellement 3000 morts par an.  Ce drame était évitable mais rien ne
fut fait sous la pression des lobbies et la lâcheté de certains hommes
politiques .

Il faut interdire l'utilisation des produits dont le caractère
cancérogène, mutagène et reprotoxique (toxique pour l'appareil
reproducteur) est certain ou probable chez l'homme .

Les Verts demandent l’application du principe de précaution et de
soutenir efficacement l’agriculture bio comme le font par exemple les
élus verts dans les régions et les municipalités..

Publié dans ENVIRONNEMENT

Commenter cet article